Le chauffeur du porte-char ayant causé l’accident de Kango du 15 septembre a été entendu le 10 octobre 2017 et placé sous mandat de dépôt. Il est poursuivi pour homicide involontaire.

Le bus de transport après l’accident ce 15 septembre à Kango.© D.R.

 

Le chauffeur du porte-char ayant causé l’accident le 15 septembre à Kango a été présenté devant le procureur de la République le 10 octobre. Il a été placé sous mandat de dépôt pour être jugé à la prochaine audience de flagrant délit, pour homicide et blessures involontaires. En effet, au cours de ce drame, sept personnes ont trouvé la mort et huit autres ont été blessées.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le chauffeur du bus qui a péri dans l’accident et le conducteur du porte-char roulaient à vive allure. Les quelques rescapés de l’accident parlent de faute partagée. Le mis en cause sera jugé conformément aux articles 246 et 247 du Code pénal et répondra pénalement de ses chefs d’accusation s’il est reconnu coupable.