Désormais conditionné par la présentation d’un nouveau certificat de scolarité, l’allocation de rentrée scolaire était au cœur d’un échange, le 18 avril dernier à Franceville, entre les agents de l’Etat et la Caisse des pensions et des prestations familiales (CPPF).

Un moment de l’échange avec Guy Serge Bissagou (deuxième en partant de la droite) lors de présentation, le 18 avril 2017 à Franceville. © Gabonreview

 

Dans le cadre du payement des allocations de rentrée scolaire 2017-2018, la Caisse des pensions et des prestations familiales (CPPF) a initié une campagne explicative à travers le pays. La caravane a ainsi séjourné à Franceville, où elle a entretenu les agents de l’Etat, le 18 avril dernier.

La CFPP a ainsi présenté aux agents publics en poste dans le Haut-Ogooué, le nouveau certificat de scolarité permettant désormais de bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire. Cette aide une prestation sociale que l’Etat verse chaque rentrée scolaire aux familles ayant au moins un enfant scolarisé, âgé entre 3 ans et moins de 16 ans, pour les aider à financer l’achat des fournitures scolaires.

Cette allocation est cependant conditionnée par l’octroi du certificat de scolarité fourni par la CPPF. Cet imprimé a été élaboré en vue de freiner les nombreux cas de fraude constatée dans la procédure de payement de l’allocation de rentrée scolaire. «La caisse avait un souci au niveau du maintien de cette allocation, il y a eu beaucoup de fraude et donc nous voulons réguler et maîtriser cette dépense liée à l’allocation de rentrée scolaire», a expliqué le directeur des pensions de l’invalidité et des risques professionnels.

«Nous avons mis en place un formulaire officiel déposé auprès des Directeurs provinciaux des ressources humaines. Chaque agent public est invité à récupérer un formulaire, le remplir et à le faire signer dans l’établissement où apprend son enfant après quoi, il devra le retourner auprès de la direction provincial des ressources humaines, afin de pouvoir bénéficier des allocations familiales dès septembre 2017, pour le compte de la rentrée scolaire 2017-2018. Ce fichier nous permettra de confronter les certificats que nous allons recevoir avec les fichiers de la CNAMGS», a expliqué Guy Serge Bissagou.

Au terme de la présentation, 15 000 imprimés de certificats de scolarité ont été remis aux représentants de la direction provinciale des ressources humaines du Haut-Ogooué. Selon les explications de la CFPP, les agents rempliront ces certificats en y inscrivant le numéro matricule et de carte CNAMGS, avant de les faire signer par les chefs d’établissements de leurs enfants. Ensuite, les certificats seront retournés à la direction provinciale des ressources humaines, pour y être acheminés à la CPPF, qui s’est assignée l’objectif de satisfaire plus de 80% des assurés à l’horizon décembre 2017.