La première édition de cette compétition a tenu toute ses promesses, avec les victoires sans surprise de coureurs kenyans chez les hommes et les dames, le 24 juin  à Port-Gentil. 

Les officiels posant avec le trio gagnant messieurs, le 24 juin 2017 à Port-Gentil. © Gabonreview

 

Les rues de la capitale économique ont vibré au rythme de 10 km de Port-Gentil, le 24 juin dernier, dont la première édition a été remportée par Alex Korio chez les hommes. Le Kenyan a remporté l’épreuve en 27’48. Le podium a été complété par deux autres Kenyans, Japhet Koriret et Titus Mbsishei avec des temps respectifs de 28’00 et 28’22. Premier Gabonais chez l’élite, Marc Titus Nzogue Konengaiest arrivé en huitième position, avec un temps de 32’38.

Les coureurs attendant le coup d’envoi, puis les arrivées d’Alex Korio et Ruth Chepngetich. Et, enfin, Marc Titus Nzogue Konengai s’entretenant avec le chef de l’Etat. © Gabonreview

Chez les dames, le Kenya était également à l’honneur avec la victoire de Ruth Chepngetich en 31’36. L’Emirienne Alia Saeed Mohammed s’est adjugée la deuxième marche du podium (31’56), tandis que la troisième place a été conquise par une autre Kenyane, Pascalia Chepkorir, en 32’22. Avec un temps de 48’50, la première gabonaise, Rebecca Bekalé, s’est classée sixième.

Un évènement rehaussé par la présence du chef de l’Etat, visiblement ravi de l’engouement autour de cette course.

«C’est une belle épreuve, d’autant que nous avons eu plus de participants que prévu. Le tout avec un engouement populaire. Nous notons également que les Gabonais sont au rendez-vous des évènements sportifs populaires. Mais ce qui bien pour ces courses, aussi bien celle-ci que le Marathon du Gabon, c’est que nous avons les professionnels et les amateurs. Je crois que c’est bien, c’est motivant. En témoigne les résultats des Gabonais en nette progression chaque année. C’est une nouvelle compétition que nous souhaitons rééditer et labéliser, à l’instar du Marathon du Gabon», a déclaré Ali Bongo, par ailleurs satisfait du retour d’une compétition de cette envergure dans la capitale économique.

«Le running fait donc son retour à Port-Gentil après le Cross Ozouri, mais cette fois-ci à un autre niveau, avec la participation des professionnels. C’est une bonne chose car nous avons frôlé le record d’Afrique ici à Port-Gentil (…) La grande leçon est qu’il faut multiplier les évènements sportifs populaires : le public en redemande», a lancé le président gabonais.

Certifié par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), le 10 km de Port-Gentil a réuni 5446 coureurs pour cette première édition. «Beaucoup n’y croyaient pas mais nous l’avons fait, la course a été un véritable succès. Et cette réussite nous conforte dans notre ambition de faire du Gabon la deuxième destination africaine sur cette distance, après le Nigeria», a lancé un membre du comité d’organisation. Rendez-vous a été pris pour la prochaine édition.